Accueil du site > Ressources > Appropriation d’une thématique clinique et de recherche par des (...)

Appropriation d’une thématique clinique et de recherche par des lycéens

Retour d’expérience : réalisation par les lycéens d’une action de communication sur une année scolaire complète axée sur le don de cellules souches hématopoïétiques ou don de moelle osseuse.







Ce projet a eu pour objectif l’appropriation d’une thématique clinique et de recherche par les lycéens. Il s’agissait de leur offrir l’opportunité de réaliser, sur une année scolaire complète, une action de communication axée sur le don de moelle osseuse.

Les objectifs pédagogiques du projet :

1/ L’assimilation « participative » :
- appréhender les applications cliniques de connaissances biologiques complexes (cellules progéniteurs du sang)
- aborder la recherche en sociologie et sciences humaines peu médiatisée par rapport aux sciences biologiques ou « dures » et en comprendre les enjeux

2/ La restitution, l’innovation et la création :
- élaboration de solutions par le débat
- créativité et autonomie

3/La réalisation et l’art d’entreprendre :
- apprentissage du travail en groupe
- management de projet

Ce projet se déclinait en plusieurs actions :

Action 1. Exposé du projet aux lycéens ; exposé de la problématique à laquelle sont confrontés les établissements concernés (centre donneur, promotion du don, clinicien greffeur, etc.). Cette problématique est, de manière simplifiée, d’augmenter le nombre de donneurs volontaires de moelle osseuse (DVMO) inscrit sur le registre national et la coordination des professionnels de santé impliqués dans le processus de don de moelle osseuse. Pendant une journée, des présentations et visites ont été proposées aux lycéens dispensées par les différents partenaires du projet sur :
- les aspects scientifiques des cellules souches hématopoïétiques issues de la moelle osseuse
- leurs applications cliniques, notamment en greffe pour soigner les maladies du sang
- les bases de la communication générale et en santé

Action 2. Elaboration « sur le papier » par les lycéens de plans de communication (vidéo, affiche, audio..) sur le don de moelle osseuse. Des évaluations et des conseils ont été apportés par les partenaires du projet.

Action 3. Les élèves se sont regroupés en fonction de leurs propositions : thématiques et/ou type de support puis ont retravaillé leurs propositions en groupe. Les élèves ont effectué une restitution en public et des évaluations et conseils ont été donnés par les partenaires du projet. Au besoin, la réalisation des propositions de communication a été confiée à un prestataire.

Action 4. Les travaux finalisés ont fait l’objet d’un rendu et d’échanges. Le projet a été évalué par un questionnaire et un quizz.

Action 5. Il a été proposé aux élèves de présenter en public leurs réalisations.

Bilan des actions :

Les élèves ont dans l’ensemble beaucoup apprécié la journée de présentations, visites et rencontres. Les présentations scientifiques, techniques et cliniques ont particulièrement été bien évaluées par ces élèves de filière Scientifique (1re S). Les présentations sur la communication ont moins bien été appréciées.

Les élèves ont également fortement apprécié les visites des structures de recherche et clinique.

Bien que le programme de cette journée et les informations dispensées aient été assez denses, les élèves ont plutôt bien apprécié le rythme.

Les élèves ont apprécié le travail demandé sur la réalisation d’une communication sur le don de moelle osseuse. Le niveau de difficulté perçu n’a été ni trop important, ni insuffisant.

Les conseils en communication dispensés lors de l’action 1ont été jugés suffisants à 65.5%, un tiers des élèves auraient souhaité en avoir d’avantage. La moitié (15/29) des élèves a déclaré avoir fait des recherches supplémentaires pour la réalisation de leur travail, ce qui était recherché : susciter un intérêt sur les questions abordées et des recherches complémentaires. Un groupe se distingue avec 12.5% des élèves ayant déclarés avoir fait des recherches supplémentaires contre 60 à 75% pour les autres groupes. La nature des informations recherchées se ventilent en : mise en forme (n=4), éléments sur la communication (n=3), procédure d’inscription DVMO (n=6) et aspects scientifiques (n=4).

La constitution des 4 groupes a été libre, les élèves ont choisi leur groupe en fonction des thématiques et des supports qu’ils ont élaboré en travail individuel. Le travail de groupe a été bien perçu par les élèves : 21% auraient préférés rendre un travail individuel ; cette proportion varie selon le groupe d’appartenance : 0%, 12% 40% et 43% pour chacun des groupes. 55% des élèves déclarent que ce projet leur a permis d’apprendre le travail en groupe, avec là aussi des variations selon les groupes (de 25% à 80%). La présentation des travaux de groupe devant l’ensemble de la classe et les organisateurs a été plutôt appréciée (28% « Très bien » et 48% « Bien »).

A l’issue du projet, 86% des élèves se déclarent satisfaits de leur réalisation finale. Ces résultats varient selon les groupes, et montrent, à la lumière des résultats sur la préférence d’un travail individuel, qu’une bonne dynamique de groupe est indispensable à la satisfaction des élèves.

Au-delà de la satisfaction des élèves sur le travail de création et de groupe à proprement parlé, la sensibilisation à la question traitée, le don de moelle osseuse, a été évaluée à la fois sur l’intention d’adopter le comportement et sur le relai d’information, mais aussi sur les connaissances scientifiques et cliniques qu’ont retenues les élèves. Ce sont d’ailleurs ces aspects scientifiques et cliniques que les lycéens ont le plus appréciés.

72% des élèves ont déclaré avoir parlé de ce projet, notamment sur leur implication personnelle, mais également du don de moelle osseuse, majoritairement à un membre de le leur famille (72%) ou à un ami (28%). La diffusion de l’information ne semble pas être corrélée à l’appartenance à un groupe en particulier.

59% des élèves déclarent que le don de moelle osseuse est « tres important » et 38% « important » ; 81% des élèves déclarent vouloirs s’inscrire en tant que DVMO à leur majorité. L’intention déclarée de s’inscrire en tant que DVMO est corrélée à la satisfaction du travail rendu (p<0.03).

Les connaissances scientifiques et cliniques sur le don de moelle osseuse ont été évaluée par un quizz. L’ensemble des informations cliniques et scientifiques a été retenue ; à l’exception notable 1/°du mode de prélèvement qui reste associé chez 31% des répondants à la colonne vertébrale ou à la moelle épinière et 2/°de la compatibilité qui est associée au groupe sanguin ABO en plus de la compatibilité tissulaire HLA (41%). Il conviendrait d’insister sur ces deux aspects si ce projet devait être réitéré.

Le projet a été dans son ensemble apprécié des lycéens : à la question « D’une manière générale, que pensez-vous de ce projet ? », 59% des lycéens ont répondu « très favorable », 34% « favorable » et 7% « indifférent ». Il n’y a pas eu d’appréciation négative. Le niveau d’assistance a été estimé suffisant par 93% des élèves et 85% souhaiteraient renouveler ce type de projet. Quelques élèves ont noté des attentes quant au projet dans les commentaires libres en termes d’un meilleur de suivi des travaux (n=2), plus de temps ménagé pour la réalisation des travaux (n=1) et plus d’interactions avec les professionnels (n=1).

Conclusion et perspectives :

La greffe de moelle osseuse est un formidable traitement clinique. Il permet de restaurer la production de cellules sanguines d’un malade à partir de cellules souches hématopoïétiques d’un donneur. Le concours de la médecine et de la science permettent ici de répondre aux enjeux sociétaux en termes de prise en charges de maladies graves du sang et de comprendre les mécanismes complexes régissant la production des différentes cellules sanguines, de la tolérance et compatibilité immunitaire. La greffe repose sur la disponibilité des greffons, c’est-à-dire des donneurs, personnes solidaires des malades.

Dans ce projet, il a été proposé une approche transversale de la problématique du don de moelle osseuse. Des informations objectives sur les multiples aspects du don de moelle osseuse : cliniques, scientifiques, organisationnels et de communication ont été dispensé auprès des élèves, en essayant au maximum d’y associer professionnels et visites de laboratoires. Il a été ensuite confié aux élèves la réalisation d’un travail original de conception de communication sur ce don. Nous avons ainsi choisi d’établir un lien fort entre les différents acteurs de don de moelle osseuse et la société civile de demain que sont ces jeunes lycéens.

L’évaluation du projet montre que ce format répond aux attentes des différents protagonistes, en termes d’investissement financier de la part des pouvoirs publics, d’investissement de temps de la part des différents intervenants et partenaires, en termes d’intérêt de la part des élèves.

Le succès de ce projet n’aurait pu être sans l’apport décisif et l’implication de la professeure des lycéens et de leur établissement.



dicristofaro,
date de publication : 14 mars 2016,
date de dernière mise à jour : 20 février 2016


Soutenez l'association en partageant cette page autour de vous :

Cherchez parmi 77 articles :