Accueil du site > Ressources > Atelier d'improvisation théâtrale

Atelier d’improvisation théâtrale




Domaines : Activités intellectuelles,


L’improvisation théâtrale est un art de la scène qui allie le jeu et détente et permet à tous sans distinction de niveau de pratique scénique de s’épanouir. C’est l’activité idéale pour bien finir une journée d’animation et faire prendre conscience à ceux qui doutent de leur potentiel qu’ils en ont un.

 Historique

Un virus venu du froid. (Source http://www.sadic.fr.st/ )

L’improvisation théâtrale (impro pour les intimes) provient du pays des caribous où elle a été inventée dans sa forme moderne à la fin des années 1970. Au Québec, deux comédiens, Robert Gravel et Yvon Leduc, voyant que les théâtres tendaient à se désertifier en faveur des patinoires de hockey, créent une discipline faisant le lien entre sport et théâtre. Le concept de match d’impro venait de naître, même s’il ne s’agit pas d’un exercice nouveau dans les arts dramatiques où il était pratiqué depuis la commedia dell’arte. Ce qui était plus novateur en revanche, c’était d’en faire un sport à part entière, lequel connaît d’ailleurs rapidement un franc succès. Au début des années 80, je me souviens des soirées... non pardon je m’égare. Au début des eighties, disais-je donc, l’impro devient un véritable sport national chez nos maudits cousins. Comme tous les bons concepts, au même titre que les merdes les plus foireuses, l’impro prend un aller simple vers l’Europe où nombre de comédiens s’y frottent. Citons pêle-mêle évidemment Jamel Debbouze, Rufus, Alex Métayer, Marc Jolivet, Ticky Holgado, Pierre Palmade, Thierry Bécarrot, Gérard Darmon ou Omar et Fred. Aujourd’hui, la France est contaminée. Des championnats nationaux sont organisés et chaque année les Français s’illustrent lors des mondiaux d’impro.

 Bibliographie

- Le manuel d’improvisation théâtrale : Christophe Tournier ISBN 2-9520856-0-9 Première édition Novembre 2003 Prix public : 18 Euros - 28 Sfr. Editions l’eau vive.

- Quarante exercices d’improvisation théâtrale, Volume3de Caterine Morrison, Editions Acte Sud Junior

 Pratique

La forme la plus répandue pour la pratique de l’improvisation théâtrale est le match (objet d’une autre fiche) d’improvisation théâtrale. Mais, pavant d’en arriver là, il faut faire des ateliers d’initiation. Chaque atelier est composé de la manière suivante :

- Une phase « D’échauffement physique » qui permet de se défouler et de déstresser de la journée passée. Elle est souvent l’occasion de faire des petits jeux de notre enfance tels que la course à chat, le loup ou d’autres plus originaux.

- Ensuite vient la phase du travail de la voix. Qui comme elle se nomme permet de travailler la voix qui est le vecteur principal pour transmettre ses émotions surtout au début.

- Une phase de concentration qui permet petit à petit de rentrer dans un état permettant de jouer sur les mots ou les gestes Les exercices proposés sont très progressif et commencent en général par de la prise de connaissance du groupe puis des activités faisant appel à la mémoire immédiate pour ensuite se compliquer en faisant appel à des répétition s de gestes ou d’histoire. Cette phase est aussi associée à une phase de travail sur l’imagination.

- Les phases qui suivent dépendent en général de ceux que l’on veut travailler pendant l’atelier. Les différentes pistes sont nombreuses, voici quelques exemples :

  • La mise en scène
  • L’imaginaire
  • L’incarnation du personnage
  • Les différentes catégories d’un match

Ci-dessous, un atelier type dont la durée est d’environ 2 heures. Pour le cas d’un atelier fait en centre de vacances, le nombre d’exercices dans chaque rubrique peut être largement allégé à un ou deux. La durée sera d’une heure environ. Les phases de travail de la voix ne sont as obligatoires. L’essentiel de l’atelier peut ensuit être dédié à la préparation d’un type particulier de spectacle comme par exemple celui d’un match (cf. fiche « match d’improvisation ») ou comme celui d’un procès public ( cf. fiche procès public »)

Atelier MINOU du mercredi 14 décembre 2005 (Source Compagnie MINOU http://improminou.free.fr) I) Echauffement physique Nom de l’exercice : LA PASSE A DIX Objectif(s) visé(s) :
-  dynamisation
-  écoute du groupe
-  contact / confiance Déroulement : Deux équipes . Chacune doit faire dix passes avec la balle consécutives sans se faire prendre la balle ou sans qu’elle ne tombe. La première équipe à faire dix passes à gagner. Variante : Interdire de repasser la balle à quelqu’un qui vient de vous la donner Durée :10 minutes Nom de l’exercice : LA CHASSE A L’OURS Objectif(s) visé(s) :
-  dynamisation
-  écoute du groupe contact / confiance Déroulement : Tous en cercle. En chantant je vais à la chasse à l’ours avec les gestes

Variante : Pareil avc les gestes de la bataille de Reichoffen

Durée :10 minutes

Nom de l’exercice : LA RAFALE MUETTE Objectif(s) visé(s) : mise en confiance et amusement La scène est ouverte et chacun vient y placer un objet en rapport avec ce qui a déjà été placé. Il faut que l’exercice aille vite !!! Durée environ 10 minutes

Nom de l’exercice : MIKADO Objectif(s) visé(s) :
-  Echauffement
-  Ecoute reste du groupe
-  Concentration de tout le groupe Déroulement : Un meneur est au milieu du groupe qui s’est éparpillé. Il devra les toucher en leur marchant dessus lors d’un saut. Mais, personne n’a le droit de bouger tant que le meneur n’a pas sauté. Si en sautant le meneur ne touche personne, il devra passer la main à quelqu’un. Les personnes sont éliminées si elles bougent avant le meneur. C’est un jeu de stratégie car io faut sans arrêt feinter les autres et bien choisir à qui on donne la main. Durée : environ 2 fois 5 min Autre : faire des inter impro pendant 5 minutes.

II) Echauffement de la voix

Nom de l’exercice : LE BONHOMME MICHELIN Objectif(s) visé(s) :
-  - Travail respiratoire
-  - Préparation au travail de la voix Déroulement : Exercice à deux. Le partenaire imagine avoir une pompe dans les mains. A chaque fois qu’il enverra de l’air il faudra inspirer. Lorsque le bonhomme Michelin sera entièrement gonflé, pan ! il dégonflera subitement : Souffler très fort en tombant par terre.

Durée : chacun son rythme de très lent à très rapide Interventions du coach : Variantes : l’un des participant débouchera le bonhomme par n’importe quelle partie du corps. Le bonhomme se vide au fur et à mesure qu’il expulse l’air jusqu’à tomber au sol. Ensuite en commençant par n’importe quelle partie du corps, le partenaire va regonfler le bonhomme qui est à terre et qui fait les bruits et les mouvements de quelqu’un dont le corps serait rempli par une pompe jusqu’à la position.

III) Echauffement concentration

Nom de l’exercice : LES COWBOYS Objectif(s) visé(s) :
- développer la mémoire visuelle et apprendre les prénoms Déroulement : Tous en cercle. Le meneur va donner le nom d’une personne. Cette personne devra se baisser tandis que ses voisins vont lui tirer dessus. Si elle ne se baisse pas elle est éliminée. Si les « tueurs » ne réagissent pas ou se trompent de main, ils sont aussi éliminés. Durée : environ 10 min Interventions du coach : varier la difficulté de l’exercice en fonction des capacités du groupe et de chaque personne. Variantes :
- 

Nom de l’exercice : HAÏ HI Objectif(s) visé(s) :
- développer la mémoire visuelle et apprendre les prénoms Déroulement : Tous en cercle. On se fait passer l’influx. De la droite vers la gauche on dit « hai-Hi » de la gauche vers la droite on dit « hi-ha » . Si une personne veut faire sauter son tout à une autre elle dit « bouzibou « en se baissant. A tout moment n’importe qui qui a la main peut dire je donne en faisant le geste de donner quelque chose au milieu du cercle. A ce moment n’importe qui peut dire « je prends « et relancer la machine à tourner. Durée : environ 10 min

IV) Atelier construction

Nom de l’exercice : GAULé Objectif(s) visé(s) :
-  - Prise de risque
-  - Construction Déroulement : C’est un dialogue en 1 réplique chacun. Au départ une seule personne est face aux autres qui passeront tour à tour. Elle va leur répondre. Quand tout le monde est passé, la dernière personne reste et on recommence. Variant : Augmenter le nombre de répliques. Ou imposer un mot particulier ou une attitude.

Nom de l’exercice : QUELLE HEURE EST-IL ? Objectif(s) visé(s) : construction Déroulement : Un joueur attend l’autobus. L’autre s’approche et lui demande « quelle heures est-il ? » Cependant il n’aurait jamais du demander cela !. Durée : 3’ par couple de joueur Interventions du coach : Peut stopper le jeu pour porter à la connaissance des 2 personnages des éléments faisant partie de leur passé, de leur histoire, et qui sont susceptible d’influencer le présent ou l’avenir.

1. Le banc On commence seul assis sur un banc. L’impro dure 30 secondes. A ce moment, une deuxième personne arrive et dialogue. La première doit partir avec une raison valable. Et ainsi de suite. Jusqu’à ce que tout le monde soit passé.

2. Rajouter une Lelouch façon audition de témoins : Il y a 4 personnages qui sont : Un brigand connu, une victime présumée, un inspecteur de police et un témoin. Les 4 vont parler tour à tour 30 secondes mais chacun d’une histoire qui semble ne pas avoir de rapport avec celle des autres au départ. Puis au fur et à mesure, cette histoire va devenir commune. Il faut la boucler en 4 tours chacun très exactement

3. L’histoire commune :

Tout le monde participe ne marchant dans la salle à une même histoire mais vue par plusieurs personnages qui sont dans des lieux ou des temps différents. Le but est là aussi d’arriver à une conclusion commune. Il faut s’écoute pour parler chacun son tour. L’exercice ne s’arrête que si chacun s’est exprimer au moins 3 fois.

4. Caucus paupuli

Tu choisis un thème et 6 jouteurs alignées. Chaque jouteur sans caucus devra proposer un début d’histoire qui devra inclure les 5 autres présents. Chacun s’exprime deux fois. Ensuite il faut retenir une histoire et demander à ce qu’elle soit jouée avec les 6 présents.

V) Atelier construction de passages.

1. Poème Faire décliner à chacun un poème ou une chanson connu par cœur sur plusieurs modes. D’abord de manière neutre. Puis avec des contraintes de sentiments. Colère, haine, joie, tristesse, euphorie, abattement, crispation, angoisse, ...etc Variante : chanter et danser.

2. Les services

Il faut fixer un thème ou un but aux meneurs de l’impro (par exemple construire une cabane sur la Lune) .Les meneurs de l’impro ne font que proposer des « problèmes » en commençant par « Il me faudrait » . Et aussitôt ils obtiennent ce qui leur manque par les autres qui s’en vont après.

3. La zone d’émotion

Délimiter le périmètre de jeu avec plusieurs zones d’émotions et faire l’impro dessus en justifiant bien chaque changement de zone.

4. Que faut-il aire ou ne pas faire dire ou ne pas dire dans .......

La question est posée et l’exercice est comme une rafale A faire entre deux équipes Il doit aller très vite :

Voici des idées :

Un goûter d’anniversaire Un mariage gay A un concert du philharmonique de Berlin Quand on perd des dents A la découverte de sa puberté Quand on pelure son maquillage Quand l’officier des impôts sonne à la porte Si Maman ou Papa n’est pas avec Maman ou Papa Dans une église du nouvel âge Etcccc......



,
date de publication : 26 février 2006,
date de dernière mise à jour : 15 février 2013


Soutenez l'association en partageant cette page autour de vous :

Documents à télécharger

Cherchez parmi 77 articles :