Accueil du site > Ressources > Le Whizz, ou Pelote Prabouréenne

Le Whizz, ou Pelote Prabouréenne


- Activité de groupe
Lieu : Activité éducative
Domaines : Divertissement,


Voici un jeu qui se joue à l’aide d’une balle invisible ! (à défaut on peut se servir d’un fruit de glibouna des steppes bien séché)

Proche de la « tomate », ce jeu est très pratique pour occuper une bande de 7 - ...18 ans, particulièrement si ils ont la pêche, et qu’on attend un bus en retard. Avec un peu de pratique, les enfants d’une dizaine d’années deviennent tellement rapides, qu’il devient quasi impossible pour un adulte de suivre le jeu !

Attention : C’est un jeu où l’on se fait éliminer. Il faut donc être attentif aux dérapages possibles (jamais observés cependant). En tant qu’animateur, on doit surveiller que tout le monde s’amuse vraiment, et savoir aussi, le cas échéant, clore fermement la partie...

  Sommaire  

Faire un cercle. Le but du jeu est de faire des passes le plus vite possible sans laisser tomber la « balle ». La balle tombe lorsqu’un joueur n’effectue pas sa passe correctement (voir plus bas), ou bien si il hésite trop longtemps quand vient son tour. Le joueur est alors éliminé. (Heureusement les parties vont vite, et en pratique les éliminés arbitrent.) Les deux derniers joueurs en lice ont gagné.

 Les passes :

(Faire des tours d’essai afin de s’y familiariser.)

Pour servir : (au début ou lorsque la balle est tombée) On ramasse la balle entre deux doigts, on effectue un moulinet rapide des mains, puis on fait un Whizz, vers la gauche ou vers la droite.

JPEG - 18.5 ko

Le Whizz : C’est la passe simple. Si la balle arrive par la droite : Faire le geste de « casser », de la main droite, et de droite à gauche, paume ouverte vers le ciel... Tout en disant « Whizz ! » (L’inverse par la gauche bien sûr.) (Si vous ne savez pas « casser », demandez donc aux enfants !) On ne peut pas changer de sens avec un whizz ! Rappel : toute erreur est éliminatoire !

Le Pong ou Poc : Si la balle arrive sur vous par la droite, servez-vous de votre avant-bras droit comme d’un bouclier, coude à angle droit, poing en l’air. Dites : « Pong ! ou Poc ! » La balle rebondira dessus et repartira vers votre voisin de droite. (L’inverse par la gauche bien sûr.)

Le Bing : Formez avec les mains un toit pointu au-dessus de votre tête (comme le A de YMCA dans les boums !). Dites « Bing ! » La balle va sauter la personne suivante (sans changer de sens).

Le Chtoïng : L’arme ultime. Combine le Pong et le Bing. La balle change de sens ET saute un joueur. Geste : placez vos mains comme si vous portiez un panier sur la tête (comme le Y de YMCA dans les boums !).

JPEG - 89.3 ko

 Variantes :

(Pour les super héros, les djédailles, et autres clowns pour lesquels c’est encore trop facile)

Tentez de libérer plusieurs balles ! La personne qui se retrouve avec deux balles à la fois n’a qu’à faire ses deux passes l’une après l’autre.

Faites deux équipes ! Placez leurs membres en alternance dans la ronde. Ainsi, ils peuvent préparer des combos du genre Bing-Chtoïng-Pong, qui ne laissent aucune chance à l’adversaire.

Utilisez le « dilling dilling » Joignez vos mains comme pour faire une prière en pointant du bout des doigts le récepteur potentiel de la balle. En disant « dilling dilling », celle-ci sera téléportée !

Voilà ! Bonne récré !



Jan BILLAND,
date de publication : 11 février 2009,
date de dernière mise à jour : 15 février 2013


Soutenez l'association en partageant cette page autour de vous :

Cherchez parmi 77 articles :