Accueil du site > Ressources > Les légendes de Prabouré

Les légendes de Prabouré



Lieu : Activité de loisir
Domaines : Divertissement,


 Introduction

L’idée est d’initier une activité qui se perpétue au fil du temps, d’un camp à un autre.

Un peu d’histoire

« Il était une fois… » dans des temps très anciens, quand régnaient la superstition et l’ignorance. Tout commence dans les pages des manuscrits médiévaux, il y a plus de huit siècles. Les fées apparaissent aux cotés des chevaliers de la Table ronde et des enchanteurs. Autour d’eux, s’endorment des dragons et des licornes, s’agite tout un peuple sombre (géants, nains, monstres, ogres) dans un univers de forêts et d’îles enchantées, de cimetières et de landes maléfiques, de rochers et d’épées aux pouvoirs magiques.

JPEG - 55.6 ko

Alors que partout se bâtissent cathédrales et monastères et que tout fonctionne sous le contrôle de l’Eglise, s’engouffre dans l’imagination des hommes, tout un monde merveilleux venu de bien avant le christianisme. Et c’est au travers de leurs récits que les bardes, grands voyageurs de la parole, véhiculent les souvenirs de la mythologie celtique.

Dans la noblesse, le monde féerique se perçoit via le roman ou l’œuvre, au travers du filtre parfaitement identifié de la fiction. En revanche, dans les campagnes, la relation avec ce monde imaginaire est étroitement liée à la nature, à ses rythmes et à ses démesures. Elle passe par une continuité de croyances et de pratiques quotidiennes. D’ailleurs, les légendes font partie intégrante de l’héritage culturel des régions. Elles commencent à partir d’un fait réel, qui au fil du temps se trouve déformé par la tradition, transformé par l’imagination populaire ou par l’invention poétique.

La forme de la légende est simple et son objet d’évocation essentiel est le miracle. La légende partage donc avec le conte le fait d’être avant tout un récit à caractère merveilleux. Cependant, une différenciation s’est faite au cours du temps : les légendes sont localisées, rattachées à un fait historique alors que les contes ne se réfèrent à aucune réalité précise et c’est pour cela qu’ils se répandent plus facilement.

Légende - du latin legenda : choses qui doivent êtres lues


 Protocole - Démarche pédagogique

- Création d’un recueil de légendes ayant pour point de départ, ou point central, un objet du centre, un personnage, un lieu, un arbre, une pierre… les possibilités sont multiples.

- Si le temps est suffisant, chaque camp imagine sa légende, la met en forme, l’inscrit dans le recueil et l’illustre. On peut également imaginer qu’un camp en trace les premières lignes, puis le suivant prend la suite, jusqu’à créer une légende par mois par exemple.

Création et rédaction

- Ce travail peut par exemple se dérouler au cours de petits ateliers (13h-14h). Un même groupe motivé suit le projet du début à la fin. Sinon il est possible de créer une main courante pour permettre à d’autres enfants de poursuivre la rédaction là où elle s’était arrêtée.

- Le groupe a à sa disposition le recueil regroupant les légendes précédentes. Il est ainsi possible d’initier une certaine continuité au fil des histoires en s’inspirant d’atmosphère, en reprenant la vie d’un personnage, ou en développant d’autres aspects de sa personnalité par exemple.

- La légende est rédigée sur une page du recueil. Il est alors possible de s’initier à la calligraphie, de rechercher de belles typographies, d’ajouter quelques enluminures et fioritures.

Illustration

- A coté ou derrière chaque légende, on trouve une illustration (un lieu, un personnage, un objet, un évènement de l’histoire…). Mais attention, une légende est issue de la tradition orale et on peut constater que les illustrations orientent grandement la compréhension et la tonalité du récit. Plus les détails sont précis et plus la réception est orientée. Il est donc important de produire des illustrations assez vagues, avec juste ce qu’il faut de détails pour ne pas court-circuiter la perception personnelle des lecteurs.

JPEG - 604.3 ko
Une autre légende de Prabouré - Eté 2007

Et autres idées

- Création d’un sceau (en pâte à modeler durcissante, en liège, en bois…) qui viendra signer la légende et que chaque enfant pourra ramener chez lui.

- Lorsque le recueil commence à être riche, il devient intéressant de constituer des fiches des différents personnages (caractère, attitude, comportement, habillement), ou un imagier des objets, des lieux... à partir des différents récits. Utiliser cet imagier pour inventer de nouvelles légendes, des salades de légendes, créer un nouveau jeu (à la manière du jeu « il était une fois… »)

Représentation

- Mise en valeur des objets de légendes (vitrine des objets merveilleux insolites, encadrement d’un objet récurrent, écriteau sur un arbre ou une pierre légendaire…)

- Transposition théâtrale de la légende en fin de séjour (Mise en place d’un atelier de pratique théâtrale dans la semaine).

- Diffusion nulle ou très limitée sur Internet. Une légende est une histoire qui se transmet par la parole. C’est ainsi qu’elle évolue à travers les générations, à travers les lieux. C’est pourquoi l’original n’est lisible qu’à Prabouré dans le recueil.

JPEG - 309.4 ko
La première légende de Prabouré
Par Jade - Camp druide (1-8 juillet 2007)

 Matériaux

- Un gros livre aux pages vieillies, style grimoire.
- Une légende par page, et son illustration à coté.
- Matériel de calligraphie pour la rédaction dans le recueil, et pour ajouter des enluminures, des fioritures…
- Carton, peinture, chutes de bois… de quoi encadrer les objets les plus merveilleux.
- Petits écriteaux en bois pour replacer dans leur légende, certains arbres, rochers et autres lieux de Prabouré.
- De la pâte à modeler, de l’argile et du plâtre, du liège ou des bougies pour les sceaux.

JPEG - 33 ko

 Conclusion

- Stimuler la créativité et l’imagination
- Favoriser le travail de groupe.
- Sensibiliser à l’importance de la transmission des savoirs, des cultures et des traditions
- Développement des habilités artistiques (calligraphie, illustrations…)


 Aller plus loin

- http://www.contemania.com/comprendre/definitions.htm
- http://www.chez.com/feeclochette/

- Fées, elfes, dragons et autres créatures des royaumes de féerie. Abbaye Daoulas, Ed. Hoëbeke, Paris, 2002.
- Légendes et superstition d’hier. M.O. Mergnac, Ed. Archives & Culture, Paris, 2003.
- Les grands classiques de tous les temps, Légendes celtes. V. Hulpach, Ed. Gründ, Paris, 2000.



Emilie GUYONNET,
date de publication : 23 novembre 2008,
date de dernière mise à jour : 15 février 2013


Soutenez l'association en partageant cette page autour de vous :

Cherchez parmi 77 articles :