Accueil du site > Ressources > Secourisme

Secourisme

Informations sur l’aide aux premiers secours







Que faire en situation d’accident ?

 Les gestes de premiers secours

Brûlure : rincer abondamment à l’eau tempérée pendant plus de 10minutes du haut vers le bas. Si des cloques apparaissent, la brûlure est plus grave, ne pas hésiter à appeler les secours (le 15).

Coupure : si on ne voit pas de corps étrangers, appuyer avec un linge propre pour arrêter le saignement.

Crise de nerf : calmer la personne, lui parler de façon douce, l’éloigner de la foule, l’asseoir.

Petit malaise : souvent lié à la fatigue, l’émotion, la chaleur. Isoler la personne, la rassurer, lui lever les jambes, lui donner du sucre et appeler les secours si besoin.

Ampoule : si elle est très grosse : la percer avec une aiguille désinfectée mais ne pas retirer le peau. Sinon, la désinfecter et mettre un pansement spécifique. Saignement de nez : asseoir la personne la tête penchée en avant, faire moucher et lui faire pincer le nez à la base des narines pendant plus de 5min.

 Que faire lors d’une situation d’accident ?

1) Protéger

Protéger la zone c’est-à-dire éviter tout risque de sur-accident. S’il reste un danger, il doit être supprimé. Par exemple : coupez le courant électrique, empêcher l’accès si la zone est dangereuse, arrêter les voitures sur la route.

2) Alerter

Pompiers : 18 (urgences secours) Samu : 15 (santé, conseils médicaux) Police et gendarmerie : 17 (délit, aide urgente à domicile) Numéro européen de l’urgence : 112 (à l’étranger) Après avoir protéger la zone, il faut prévenir les secours le plus vite possible. Le message doit comporter : votre nom et prénom, le numéro de téléphone depuis lequel on appelle, la nature de l’accident et les dangers éventuels qui persistent, la localisation précise, le nombre de personnes concernées et la description de l’état des blessés ainsi que les gestes de secours effectués. Demandez la possibilité de raccrocher avant de le faire.

3) Secourir

L’inconscience En attendant les secours, il est impératif de mettre en position latérale de sécurité toute personne inconsciente qui respire. Pour vérifier son état de conscience, on demande à la victime de serrer la main, de répondre à une question ou d’ouvrir les yeux. Si elle ne réagit pas, elle est inconsciente. Il faut ensuite vérifier que la personne respire en écoutant la respiration. Dans ce cas présent, elle respire.

La Position Latérale de Sécurité (PLS) : cette position consiste à coucher le blessé sur le coté pour dégager ses voies aériennes supérieures (bouche, nez et pharynx) et éviter l’obstruction de la trachée et des bronches en cas de vomissement. Placer-vous à coté de la personne qui est en position allongée sur le dos. Dégrafez sa ceinture, retirez tout ce qui peut gêner (écharpes, lunettes...). Ecartez le bras qui est le plus proche de vous à angle droit de son corps, la paume tournée vers le ciel (comme s’il saluait). Prenez d’une main son bras du coté opposé et placez le dos de sa main contre son oreille la plus proche de vous. Tout en maintenant la main, saisir la jambe opposée au retournement derrière le genou, la replier, pied au sol. Faire rouler lentement le corps en tirant sur le genou ver soi et en maintenant la main de la victime contre son oreille. Retirez doucement la main placée sous la tête de la victime, ajustez la jambe pliée pour que la cuisse soit à angle droit du corps. Ouvrir la bouche de la victime. Couvrez la victime si possible.

Dans le cas où la victime ne respire pas, ne bouge pas et ne tousse pas, la victime est certainement en arrêt cardiaque. Il faut allonger la victime sur le dos sur un plan dur (pas sur un lit). Si un défibrillateur externe est disponible, appuyer le bouton marche et suivez les instructions vocales et/ou visuelles de l’appareil. Sinon, il faut effectuer un massage cardiaque ou réanimation pulmonaire. Ceci dit, il faut être sûr de la manipulation et l’avoir déjà pratiqué sur un mannequin. Il suffit de suivre une formation au premier secours pour l’apprendre.

L’Hémorragie Comprimez la plaie avec la main ou un pansement compressif pour arrêter le sang qui coule. Allongez la victime. Si un corps étranger est présent, il ne faut pas l’enlever car il diminue le saignement. Réalisez une compression manuelle en appuyant de part et d’autre du corps étranger.

Les fractures et les plaies Eviter tout mouvement brusque de la victime et attendez les secours. Couvrez la victime, parlez-lui, réconfortez-la.



Jocteur,
date de publication : 9 mars 2017,
date de dernière mise à jour : 28 février 2017


Soutenez l'association en partageant cette page autour de vous :

Cherchez parmi 77 articles :