Accueil du site > Ressources > Expérience de Land Art

Expérience de Land Art

Expérience de Land Art : Réalisation d’un Mandala Végétal







Réalisation d’un Mandala Végétal

On appelle Land Art des œuvres souvent éphémères, faites de matériaux naturels et réalisées en harmonie avec les paysages dans lesquels elles s’inscrivent.

« Mandala » est un terme dérivé du sanskrit qui signifie littéralement « cercle ». Pourquoi réaliser un Mandala végétal me direz-vous ? Parce que c’est beau et parce que construire quelque chose de beau avec des matériaux simples ça fait du bien, ça détend, ça réconcilie avec soi-même avec son environnement.

1re étape : Préparation d’un terrain

Dans un jardin, il vous faut préparer un terrain d’environ 2 mètres sur 2 mètres en retournant la terre et en ôtant les herbes. Ensuite ratissez-le en mettant de côté les éventuels cailloux ramassés par le râteau. Le terrain est prêt, vous pouvez y poser des planches en bois qui permettront d’y marcher sans laisser d’empreintes sur le sol et de réaliser petit à petit votre Mandala en les déplaçant.

Préparation du terrain

2e étape : Collecte du matériel

Le matériel végétal servant à réaliser la Mandala peut être très varié : • Des fleurs coupées : dahlias, tournesol, marguerites… • Des plantes ou plantules à repiquer : géraniums, capucines, bourrache, œillets de poètes… • Des bulbes : narcisses, jonquilles, jacinthes… • Des tubercules : pommes de terres, topinambours… • Des rhizomes : iris, muguet… • Des fruits : des pommes tombées du verger, noix, noisettes, pommes de pin… • Des fleurs ou feuilles séchées. • Des bouts de bois, des cailloux peuvent également être utilisés. Le mieux est de les rassembler quelques jours avant la réalisation du Mandala et de les conserver dans des paniers, cartons ou cageots pour les utiliser au moment venu. Il est préférable d’utiliser des matériaux issus d’un environnement proche pour maintenir une harmonie entre le Mandala avec son entourage.

3e étape : La réalisation du Mandala

Au démarrage il convient de définir le centre du Mandala et c’est à partir de ce centre que la construction va démarrer en disposant sur le terrain des planches en bois sur lesquelles vous pourrez marcher pour éviter de déformer la surface du sol. Le Mandala pourra être carré ou circulaire, mais sa caractéristique c’est d’être symétrique par rapport à son centre. Pour réaliser un Madala circulaire il est conseillé d’utiliser une ficelle à laquelle vous attachez un bâton à chaque bout. Vous plantez un des bâtons au centre du Mandala et vous utilisez la ficelle et l’autre bâton comme un compas pour dessiner sur le sol le tour du cercle.

Réalisation du Mandala 1

A partir de ce centre vous disposez petit à petit le matériel végétal de manière symétrique, soit en plantant les plantes, les bulbes, les rhizomes, les tubercules qui pousseront par la suite, soit en plaçant les fruits, les feuilles, les fleurs séchées ou les fleurs coupées qui seront éphémères et disparaîtront avec le temps. Le Mandala se transformera donc avec le temps pour disparaître petit à petit.

Réalisation du Mandala 2

La réalisation proprement dite d’un Mandala de 2 mètres sur 2 mètres peut être assez longue, environ 6 heures, un peu fatigante car il faut se tenir souvent penché, accroupi, à genoux et se relever. Mais une fois terminé vous serez récompensé de vos efforts et satisfait du résultat. N’oubliez pas de faire des photographies de votre œuvre car elle va disparaître avec le temps, ni d’arroser les plantations.

Mandala fini

Centre du Mandala

Attention aux noix car elles attirent les écureuils qui viendront vous les voler dès que vous aurez le dos tourné. Maintenant à vous de jouer !



maroille,
date de publication : 9 mars 2017,
date de dernière mise à jour : 16 mars 2015


Soutenez l'association en partageant cette page autour de vous :

Cherchez parmi 77 articles :